alpierre-immo
Home À la Une Saint-Michel en travaux, les commerçants montent en flèche

L’association « Autour de la flèche » joue un rôle fédérateur pendant la durée des travaux. Plusieurs manifestations sont d’ores et déjà prévues pour maintenir une dynamique dans le quartier.

Maintes fois repoussés au cours des deux dernières années, les travaux de rénovation de la place Saint-Michel ont donc fini par débuter. Pour de bon.
L’installation, début septembre, des barrières tout autour de la place est ainsi venue officialiser le lancement de ce long chantier. « Ça a produit un choc pour les commerçants. On parlait des travaux depuis longtemps mais maintenant on les vit », témoigne Franck Uruty, le gérant de la brasserie Le Passage et co-président de l’association « Autour de la flèche ». Un choc qui aurait peut-être même été davantage amplifié si cette association n’avait pas existé. « Au départ on a voulu la créer pour mobiliser les commerçants et anticiper cette période de travaux qui s’annonçait délicate. Notre première mission était de devenir un interlocuteur incontournable de la mairie et prendre part aux réunions de chantier. Mission accomplie », estime aujourd’hui Franck Uruty.Retour ligne automatique
Grâce à l’instauration de cet échange, les commerçants avaient par exemple obtenu un petit délai pour l’installation des barrières – leur permettant de profiter tout l’été de leur terrasse – ou obtenir des compensations comme l’exonération de leurs droits de terrasse et d’enseigne. « On est toujours dans la négociation et dans le compromis », explique le patron de la brasserie. On constate aussi des changements de comportement dans le quartier, notamment des automobilistes. « La vie s’adapte aux travaux », résume Solange Marchives, ancienne pharmacienne du quartier, présidente de l’association Promotion du grand Saint-Michel depuis 1992 et co-présidente de Autour de la flèche. Une figure dans le quartier.

Coordonner et animer 
Chez les commerçants, les incertitudes sur le déroulement du chantier sont encore nombreuses. On attend des précisions sur des points techniques, ou relatifs au calendrier par exemple. Pris par leurs activités respectives, Franck Uruty et Solange Marchives ont donc décidé de créer un poste de permanent pour l’association, plus facilement identifiable auprès de tous les commerçants et surtout capable d’être plus disponible. Sans une organisation carrée, Claire Ruggeri pourrait pourtant vite couler sous la montagne de travail. « Parfois je suis un peu la secrétaire de tout le monde », confie-t-elle. Un rôle de coordination et de relais qu’elle s’attache en tout cas à effectuer du mieux possible, tout remplissant les autres missions de l’association. « Je récupère aussi des informations auprès des commerçants. On voudrait faire un trombinoscope par exemple, et puis je dois aussi parvenir à les mobiliser pour les manifestations et les événements qu’on organise », explique la jeune femme, embauchée il y a seulement trois mois et déjà très active.
Au delà de la question des travaux, elle s’est par exemple particulièrement investie dans l’organisation de la fête de la Saint-Michel, organisée du 26 au 29 septembre. Cette manifestation a proposé une multitude d’animations dans le quartier, depuis la rue des Faures jusqu’à la place Maucaillou. Au mois de décembre, l’association organisera la traditionnelle fête de la Saint-Nicolas avant de se projeter dans la création d’une manifestation plus inédite au printemps 2014 : un festival de musique classique avec des concerts dans tout le quartier et chez les commerçants. Promis, on vous en reparlera.

Articles similaires

Commenter cet article