passion-beaute
Home Mon Quartier St-Augustin Saint Aug’ décoince les bulles !

Les commerçants de Saint Aug’ ont confiance en l’avenir de leurs boutiques et de leur quartier. Damien Lassus, le sommelier du cru, y croit, comme le démontre son témoignage.

Damien Lassus, était courtier en vin. Attaché au quartier St Augustin et désireux de se reconvertir, il reprend, le 1er avril 2011, le magasin « Le sommelier ». Histoire de s’approprier les lieux et de les rafraîchir, quelques travaux ont été réalisés : « J’ai refait tout l’intérieur, les peintures, la déco. Bientôt, on va refaire la façade » explique le commerçant. Mais outre la couleur des murs, la grande nouveauté de ce magasin, c’est l’arrivée des bulles : « J’ai développé le rayon de champagne et maintenant, j’ai plus de 100 références en la matière, » nous annonce fièrement le caviste. D’où le nouveau nom de l’enseigne : « Bordeaux Bulles ». « Je vais sûrement développer mon rayon de vin en m’ouvrant à des vignobles du sud de la France comme les Côtes du Rhône ». Cependant, il sait déjà qu’il sera difficile de convaincre une partie de sa clientèle à goûter ces breuvages venus d’ailleurs : « J’ai deux types de clients : les retraités qui restent très attachés aux vins de Bordeaux et les plus jeunes qui ont entre 30 et 55 ans, plus ouverts à la nouveauté. Eux, boire un vin du sud de la France inconnu au bataillon, ça ne les dérange pas » explique le commerçant. Un client ouvre d’ailleurs la porte du magasin, salue le commerçant puis repart après avoir échangé quelques mots : « Lui, par exemple, c’est un client toujours curieux de tout découvrir. Si je lui dis que j’ai rentré un petit vin de la région de Montpellier, il va le goûter. Ça, c’est sympa ! ».

Damien Lassus est donc devenu une figure incontournable de la vie commerçante de St Augustin en devenant LE caviste des lieux. C’est tout naturellement qu’il a rejoint le bureau de la fameuse association des commerçants de Saint Augustin : « Je suis devenu le trésorier de cette association, il y a deux ans » précise-t-il. Créée en 1952, celle-ci réunit les principaux commerçants du quartier. Ensemble, ils organisent plusieurs manifestations pour animer Saint-Augustin. « La fête de l’huître qui se tient mi-mai est notre plus gros événement. À la dernière édition, on s’est retrouvé un peu débordés : 1 500 personnes étaient là le premier soir ! Sinon, on a mis en place l’année dernière le marché de Noël, poursuit le trésorier. Malgré un démarrage timide, on renouvelle l’opération cette année. Une autre nouveauté aussi, c’est la fête du printemps qu’on a organisé en avril place Emile Gentil : on a fermé la rue, on a mis des tables et des chaises et on a fait venir des groupes de musique. » Malgré une organisation de dernière minute, « ce fût un succès » constate le trésorier-caviste : « ça a bien marché, beaucoup de gens sont venus, toutes générations confondues. C’était vraiment sympa, on va recommencer » se réjouit-il. Une fête du printemps conviviale et intergénérationnelle, à l’image de ce quartier qui ne cesse d’évoluer, constate Damien Lassus : «  On est quelques-uns déjà à avoir ouvert ces trois dernières années comme le fromager, le chocolatier, l’agence immobilière. La poissonnerie va rouvrir, et bientôt, il va y avoir la brasserie place de l’église ». Le cœur de Saint-Augustin n’est pas prêt de s’arrêter de battre !

Marie Blanchard

Commenter cet article