alpierre-immo
Home Actu Nouveau collège Cheverus, les travaux sont en cours

La première pierre est posée, les autres vont suivre, d’ici un an la Saison 2 du collège Cheverus s’ouvrira.

Les mètres carrés les plus chers de Bordeaux, la possible implantation d’un premier Starbuck, la galerie commerciale la plus hipe du centre ville… les transformations en cours dans le quartier de Cheverus font régulièrement la une de l’actualité. Pour une fois, ce n’est pas son avenir marchand qui lui vaut d’être sous les projecteurs. La kyrielle d’élus, représentants de l’Etat et de l’Education Nationale étaient réunis le jeudi 6 février pour poser la première pierre du chantier de rénovation du collège du quartier. C’est Philippe Madrelle, le président du Conseil Général de Gironde, qui a eu l’honneur de tenir le premier, la truelle, le Département étant le principal mécène de cette opération. Reconstruire le collège Cheverus va coûter près de 15 millions d’euros auxquels s’ajoutera l’enveloppe pour bien l’équiper. Sans être une priorité comme peut l’être la construction de nouveaux collèges, la rénovation de Cheverus était devenue indispensable si on voulait lui éviter un classement « monument historique ». Les bâtiments étaient restés dans leur jus et seuls les cinéastes en quête d’authentiques décors des années 60 espéraient le voir préservé en l’état. Pour passer du 19ème au 20ème siècle, un chantier d’une quinzaine de mois est prévu. Vu son ampleur, on a renoncé à laisser les collégiens sur le site en opérant par tranches. Les élèves sont dispersés depuis la rentrée 2011 dans les établissements alentour. On trouve rue Fieffé, le gros des effectifs, au collège Alain Fournier, la classe des linguistes et rue des Augustins dans l’annexe Gratiolet, les 64 élèves de la SEGPA. Les travaux devraient durer une année, les 500 élèves attendus réintègreront les nouveaux locaux après les vacances de Printemps 2015. L’accès au nouveau collège se fera depuis la place Lemoine, l’entrée actuelle sous le porche sera réservée aux professeurs et au personnel. Le changement majeur viendra de la création d’une cour unique dans l’aile nord de l’établissement. Les deux sites séparés par la rue de Cheverus seront reliés par une passerelle vitrée comparable à celle qui existe au lycée Montesquieu, près du Jardin Public. Côté architecture, la sagesse a été de mise, l’environnement excluant toute excentricité.

Commenter cet article