Home Mon Quartier St-Augustin Le 4 de Bordeaux, généreux comme 4

Installée place Amédée Larrieu, l’association « le 4 de Bordeaux » propose pléthore d’animations à un public très varié. Rencontre avec sa cheville ouvrière, Catherine Andrieu de Levis.

 » T’habites où ? – A St-Aug’ et toi ? – Moi je viens de quitter Nansouty pour m’installer à St Mich’ »... à Bordeaux, presque tout le monde sait nommer son quartier d’attache. Presque, car les habitants qui vivent autour de la place Amédée Larrieu ont plus de mal à se situer. Ce quartier est à la croisée de plusieurs chemins,  l’un d’eux mène à St-Genès,  un autre place de la République et  un troisième à St-Augustin. Pour Rome, prière de demander la direction !

Sur une carte des cantons de Bordeaux, la place Amédée Larrieu est rattachée au 4ème canton-quartier, d’où le nom de l’association créée en 2007 notamment par Catherine Andrieu de Levis : « le 4 de Bordeaux ».

« Tout a commencé avec le marché de la Saint Nicolas, raconte la vice-présidente. Nous avions voulu créer une animation dans le quartier, on a donc fait venir des artisans amateurs, et comme ce premier marché tombait le 6 décembre, on l’a tout naturellement appelé le marché de la St-Nicolas ».

Les exposants n’étaient que douze lors de la première édition, ils sont désormais près de 25 à investir la salle Amédée Larrieu et la place du même nom, fiefs de l’association. « Aujourd’hui, le 4 de Bordeaux propose plusieurs animations comme le festival de théâtre au printemps, le vide-grenier du mois de mars, des lotos. Et en ce moment, nous préparons un festival de musique, musique en quatre».

Repas aux sans-abris

Toujours dans le but d’animer le quartier, l’association a pensé à mettre en place une « boîte à lire », place Amédée Larrieu afin que les passants puissent bouquiner à côté de la magnifique fontaine par exemple. « Des jardins partagés sont proposés aux habitants du quartier derrière l’école, rue Alphonse Dupeux. Nous partageons d’ailleurs ce jardin avec les élèves qui ont leurs propres bandes de terre » poursuit la vice-présidente. Un des temps forts du 4 de Bordeaux se déroule un dimanche par mois avec les repas proposés aux sans-abris : « Tout a commencé l’hiver 2010. Dans le cadre du plan grand froid, des SDF étaient logés dans la salle municipale Amédée Larrieu. Nous avons eu l’idée de leur proposer un repas. Cela ne devait durer que quelques jours, et finalement, on a distribué des repas pendant trois mois » !

Depuis, des liens se sont tissés entre les bénévoles et les sans-abris. Alors pour ne pas perdre le fil, le 4 de Bordeaux a décidé de poursuivre cette action tout au long de l’année : « Les 3ème dimanches du mois, nous proposons des repas. Ce sont de vraies retrouvailles à chaque fois, on se sert dans les bras ».

Pour rendre l’atmosphère encore plus conviviale, l’association fait venir des bénévoles qui proposent une animation,
« ce peut être un chanteur ou un danseur qui intervient. Un artiste peintre est également venu avec tout son matériel pour proposer un atelier peinture aux sans-abris ». Créer du lien, c’est l’objectif premier de cette association qui propose aussi des rencontres intergénérationnelles, « nous organisons des animations entre les résidents de l’EHPAD de la rue Dandicolle et les enfants de la garderie des Coqs Rouges comme des ateliers dessin ou encore des promenades en bateaux » poursuit la bénévole. Entre les actions menées et les projets en tête,  on peut le dire : le 4 de Bordeaux se plie en 4 pour ses habitants !

 

Marie Blanchard

Commenter cet article