Home Actu Hermione à Bordeaux ? C’est aux quais…

FÊTES La Rochelle, Nantes et sans doute Brest auraient aimé accueillir l’Hermione pour sa première escale, c’est Bordeaux qui a été choisie. Rendez vous le 9 octobre.

Après le départ de la course du Figaro depuis le Port de la lune l’an passé, la ville de Bordeaux a remporté une nouvelle bataille navale en accueillant l’Hermione en octobre prochain avant son départ pour l’Amérique prévu au printemps 2015. Cette escale de prestige se déroulera du 9 au 13 octobre. On ne connaît pas encore tous les détails des festivités prévues à cette occasion mais nul doute que le navire sera accueilli avec tous les honneurs dûs à son rang. On parle déjà de battre le record d’affluence enregistré par les Fêtes du fleuve (64 000 visiteurs pour le seul Cuauhtemoc) ou encore le succès public du départ du Figaro. Un spectacle est en discussion, les équipes de Thalassa préparent une émission en direct et on peut d’ores et déjà annoncer que les cales de l’Hermione seront bien remplies de caisses de grand crus. C’est le CIVB entend les offrir à l’association pour être vendus aux enchères outre-atlantique. Le but avoué est de participer au financement du voyage dont le coût est évalué à 3 millions d’euros (la construction du bateau étant évaluée à 25 millions d’euros).

Eric Orsena et Benedict Donnelly qui co-président l’Association Hermione-La Fayette étaient à Bordeaux pour jeter les bases de cette escale. Amoureux de la mer, de la ville de Bordeaux et de ses vins, l’écrivain-historien s’est montré très emphatique avec cette aventure de l’Hermione débutée il y a seize ans du côté de Rocherfort. Il a rappelé en quoi ce projet de construire à l’identique la frégate à bord de laquelle La Fayette a rejoint en 1780 les « résistants » dits insurgents américains en guerre à l’époque avec l’occupant anglais, relevait d’un pari insensé. Obstacles administratifs, économiques, techniques, humains… Les récifs sur lesquels l’Hermione a failli se fracasser durant sa phase de réalisation sont légion. Il a fallu toute la ténacité des porteurs de ce projet, tout l’engouement d’une région pour contourner ces obstacles. Cette escale va permettre de revisiter notre histoire locale en rappelant les liens entre Gilbert du Motier, marquis de La Fayette et Bordeaux. Si l’Hermione ne s’est pas élancée du Port de la Lune, le premier voyage de La Fayette vers l’Amérique s’est effectué à bord de la frégate la Victoire -tout un symbole- qui a levé l’ancre à Pauillac le 27 mars 1777, avec déjà à bord des tonneaux de vin de Bordeaux destinés aux insurgés !


Engagez-vous,
vous verrez du pays !

L’équipage de l’Hermione sera composé de 80 personnes, un tiers de l’équipage sera des marins professionnels et les deux tiers des volontaires. L’association a lancé une grande campagne de recrutement visant à trouver les 150 à 200 volontaires qui seront nécessaires aux expéditions. Il s’agit majoritairement d’hommes et de femmes entre 18 et 30 ans, motivés par l’aventure, en bonne forme physique, n’ayant pas le vertige, capables de grimper dans le gréement pour y effectuer des manœuvres.

Les personnes intéressées doivent contacter l’association Hermione La Fayette à l’adresse suivante : info@hermione.com

Un bateau canon

Le navire en construction à Rochefort depuis sept ans mesure 65 mètres long, c’est quasiment la taille du Belhem. La différence tient à la hauteur des mats, ceux de l’Hermione culminent à 50 mètres de haut, l’équivalent d’un immeuble de 16 étages ! Ils permettront à l’équipage d’envoyer les 2000 mètres carrés de voile. Avec un bon vent portant, le bateau devrait atteindre la vitesse de 12 nœuds. Toutes les manœuvres emploieront un grand nombre d’équipiers, ils seront près de cent pour remonter l’ancre. Dans un soucis de construire un bâteau à l’identique, l’Hermione sera dotée de 34 canons qui sont encours de fabrication. Pour traverser l’Atlantique, l’Hermione n’empruntera pas la routre directe, celle utilisée par Lafayette (un voyage de 38 jours entre Rochefort et Boston) étant jugée trop risquée. Un itinéraire plus sud avec une escale aux Canaries a été retenu.

Commenter cet article