passion-beaute
Home Mon Quartier St-Augustin Coup de projecteur sur le Ciné club de Saint Aug

CULTURE Saint Aug, sa mairie, son église, son café et son …. ciné club de village, le Lacet.  Plein feux sur ces amoureux du cinéma qui font partager leur passion.

Quand Gaëlle se met à parler cinéma, difficile de l’arrêter. Cette férue du 7ème art, photographe de formation, a décidé, il y a 4 ans, de partager sa passion en montant un ciné-club. « J’ai un véritable amour du cinéma. Il m’a toujours aidé à me construire, raconte-t-elle. Cette idée de ciné-club me trottait dans la tête. En 2009, je disposais de temps alors je me suis lancée ». Des amis se sont greffés au projet et tout le monde a alors mis la main à la pâte : « C’est devenu une belle aventure humaine : l’une d’entre nous a fait le site, une autre le logo, l’affiche … On n’avait pas commencé que c’était déjà très beau » raconte avec émotion la présidente de cette association prénommée « le ciné-club le lacet ; un nom multi-sémantique qui a plu à Gaëlle : « C’est le lacet de montagne, le lacet pour attraper le spectateur et puis il y a une idée de mouvement qui me plaît bien. Je voulais casser cette image des ciné-clubs où on ne regarde que des films en noir et blanc entre connaisseurs ».

Richesse des partages

Le Lacet se veut convivial et sans prétention : « Tout le monde est bienvenu, qu’on soit connaisseur ou pas. On n’a peut-être pas la même culture cinématographique mais on partage la même émotion lorsque les lumières s’éteignent et que le projo commence à ronfler, explique Gaëlle. Selon les films que nous diffusons, les spectateurs vont apporter au débat leur vision personnelle alimentée par leur expérience. Par exemple, poursuit-elle, lorsque nous avons diffusé « la moindre des choses », un documentaire de Nicolas Philibert en milieu psychiatrique nous avions invité du personnel de l’hôpital Charles Perrens et notamment des étudiants. Ils ont pu apporter aux discussions une vision que nous ne pouvions pas tous avoir n’étant pas dans le métier. Et c’est ça la beauté du ciné-club, c’est d’avoir plein de sons de cloche différents qui vont enrichir les discussions » conclut la présidente de l’association qui peut se réjouir de la réussite de son projet.

Le lacet au cœur de St Aug

« Nous sommes une quarantaine à chaque séance. Certains amènent de quoi se restaurer comme ça, on peut discuter du film le ventre plein après la séance. » Une convivialité qui plaît aux membres de l’association encore plus nombreux aujourd’hui  depuis que les séances se déroulent dans la nouvelle salle municipale de Saint Augustin : « Depuis qu’on est ici, le cercle des pionniers s’agrandit» remarque Gaëlle. Le ciné-club a su faire son nid dans le quartier notamment grâce au partenariat avec la bibliothèque qui propose à ses lecteurs des ouvrages choisis en fonction des films programmés. Ces derniers sont selectionnés par Gaëlle qui fonctionne aux coups de cœur : « Il peut s’agir de film ou de documentaire, peu importe le genre. Aussi, il ne s’agira pas forcément du meilleur film du réalisateur. J’essaie que la programmation reste éclectique ».  Dernièrement, le Lacet a diffusé « la vie est belle » de Franck Capra, le 12 mars, c’est « la vie est un roman » d’Alain Resnais qui sera sur la toile…de bien beaux titres pour un projet qui ne manque pas de vie en effet !

 

Le ciné-club le lacet propose une séance par mois, le mercredi à 19h30 dans la salle municipale de Saint Augustin. L’adhésion à l’association est de 6€, comptez ensuite 4€ par séance. Plus d’infos sur le site : www.lelacet.org

Commenter cet article