Home À la Une Bordeaux curiosités…

Amateurs de curiosité et d’originalité, voici ce que vous pourrez découvrir au grès de vos balades bordelaises.

chatSt SEURIN : les chats de Valloton
Connus pour retomber sur leurs pattes, les chats des façades de l’architecte Valloton n’en feront pas l’expérience. Bien plantés en hauteur, ces sculptures de félin sont la jolie et originale signature de cet architecte de la fin du XIXème siècle et du début du XXème. Si vous aimez chercher Charlie dans les livres du même nom, alors vous trouverez le même plaisir à repérer le chat qui se cache rue Saint Etienne !

St AUGUSTIN : les Carmes Haut Brion
Les vins de Bordeaux font rêver les épicuriens du monde entier. Mais savent-ils qu’il n’existe qu’un seul dont l’adresse se situe effectivement à Bordeaux ? Il s’agit des Carmes Haut Brion. Autrefois situé en pleine campagne, ce vignoble renommé est aujourd’hui cerné par la ville : Pessac, Mérignac et Bordeaux embrassent les vignes de ce terroir.

GAMBETTA : La borne du kilomètre zéro
Située au numéro 10 de la place Gambetta, cette borne symbolisait le centre géographique de la ville. Réalisée au XIXème siècle, toutes les distances depuis et vers Bordeaux étaient mesurées à partir de cette borne. Depuis le XIXème siècle, Bordeaux a bien grandi. Aujourd’hui, le centre de la ville se situerait plutôt au niveau de l’hôtel de ville.

IMG_2520GARE SAIN JEAN : L’horloge 24h
Bordeaux n’a pas son Montmartre mais son sacré cœur existe. Située à quelques centaines de mètres de la gare, l’église construite en 1880 a été conçue par l’architecte Jean-Jules Mondet, perdant du concours organisé pour choisir l’architecte qui allait construire le sacré cœur de Paris, sur la butte Montmartre. C’est le roi d’Espagne Alphonse XIII qui, de passage à Bordeaux, organisa une collecte pour financer l’horloge marquant les 24 heures située sur l’une des tours de l’édifice. Il s’agirait de la seule horloge dans le genre de toute la région.

IMG_2526CAUDERAN : Mort Shuman
Célèbre compositeur et interprète du « Lac majeur » ou encore de « Allo papa tango Charlie », Mort Shuman repose depuis 1991 au cimetière des Pins Francs. L’artiste, né à Brooklyn, a débuté sa carrière en écrivant notamment des chansons pour Elvis Presley. Ami de Jacques Brel, il composa la version anglaise d’ « Amsterdam » pour David Bowie. En France, il composa aussi pour Eddy Mitchell, Johnny Hallyday ou encore Michel Sardou. Installé en Angleterre en 1982, il aimait séjourner occasionnellement à Bordeaux Caudéran où il possédait une villa. Des membres de sa famille vivraient toujours dans ce quartier.

Commenter cet article