alpierre-immo
Home À la Une Bordeaux 2066, un blog qui a pignon sur rue

Vincent et Pierre-Marie sont devenus explorateurs des rues de Bordeaux ; Ils font partager leurs découvertes sur leur blog, « Bordeaux 2066 ». Rencontre avec ces nouveaux Dumont d’Urville de notre cité.

En juin 2013, Vincent le gradignanais et son pote Pierre-Marie, ch’ti d’origine, ont décidé d’explorer Bordeaux de manière originale. Ils ont alors répertorié les 2066 rues de la ville dans un fichier du logiciel Excel. Puis, en moyenne trois fois par mois, ils interrogent celui-ci qui leur désigne, de manière aléatoire, (grâce à la formule « aléa-entre-bornes »), une rue de la ville à visiter. Tous les guides de Bordeaux ont raconté en long et en large l’histoire de la rue St James ou encore de la rue des bahutiers. Nos deux acolytes, eux, ne font pas dans la discrimination touristique. Si Excel décide de les envoyer dans la rue Roger Touton située au fin fond de la zone d’activités bordelaise, ils partent sans hésiter, armés de leur appareil photo et de leur sens du contact. « On a débuté avec cette rue et c’était marrant car c’est vraiment l’anti Bordeaux glamour. Dans le genre, c’était assez extrême ». Pierre-Marie et Vincent aiment justement sortir des sentiers battus : « Moi qui ne suis pas bordelais, précise Pierre-Marie, ça me plaît de découvrir la ville au-delà du quartier St Pierre ou des quais. Et je suis content de savoir que nos lecteurs découvrent des choses inattendues sur notre blog ».

Promenade à la Benauge
Il est vrai qu’il n’y a que sur Bordeaux 2066 qu’on aura une visite guidée de la rue Pierre Trébod ou encore de la rue du Docteur Yersin où se sont rendus les jeunes explorateurs le jeudi 17 avril 2014, une rue amenée à disparaître car située au cœur d’un quartier en plein renouvellement. Avant d’arriver sur les lieux, un travail d’information préalable a été mené par les visiteurs. Rue du Docteur Yersin, ils savent quels bâtiments vont être détruits, ils reconnaissent le style du bailleur social qui a œuvré et savent apprécier l’architecture de certains immeubles. Après quelques allers- retours pour s’imprégner de l’ambiance des lieux, les deux reporters se mettent à aborder les rares personnes présentes : « Quand on a commencé, on était plus timides. On n’allait pas voir les gens. Maintenant, on sait que c’est important et en plus, avoir quelqu’un en photo rend le billet plus sympa ». Rue du Docteur Yersin, Pierre-marie et Vincent auront accosté plusieurs habitants et commerçants. Tous auront donné leur vision du quartier. Des témoignages où les impressions s’affrontent et se confrontent, entre celui qui trouve que le quartier s’est calmé depuis ces dernières années et celle qui pense l’inverse…
Pim et Vinjo se sont imposé une petite tradition : chaque visite de rue se termine par une bière pression bue dans le bistrot de la rue en question sinon, le plus proche possible. Rue du Docteur Yersin, point de comptoir à l’horizon donc, exceptionnellement, les deux acolytes ont trinqué autour d’un soda dégusté dans la boulangerie-salon de thé de la Benauge.
Leur prochaine visite les mènera peut-être du côté de Bacalan ou encore de Saint Augustin. « On redoute un peu le jour où on tirera au sort la rue Ste Catherine ! Ça sera alors un vrai challenge ! » .

www.bordeaux2066.com
Facebook

Articles similaires

Commenter cet article