alpierre-immo
Home À la Une Barnes met Bordeaux dans la cour des grands

Connu pour ne s’implanter que dans les lieux les plus huppés, prisés par une clientèle à fort pouvoir d’achat, Barnes vient d’ouvrir une antenne à Bordeaux, confirmant ainsi l’attractivité de la ville.

« Notre plus beau bien actuellement en vente sur Bordeaux ? C’est un appartement situé place de la Comédie, il est magnifique mais je ne vous le montrerais pas, son propriétaire ne souhaite pas que nous fassions de publicité, c’est à nous de lui trouver un client« . Pour vendre heureux, vendons caché…. ainsi va la vie chez Barnes, le spécialiste de l’immobilier haut, très haut de gamme.

Les sites d’implantation des agences Barnes résument bien la sphère dans laquelle ces professionnels souhaitent évoluer : Miami, Los Angeles, Saint-Barth, Genève, Courchevel, Megève, Cannes, Biarritz, le bassin d’Arcachon et… Bordeaux. L’antenne bordelaise est la petite dernière de cette prestigieuse lignée.

Même si on n’est pas en mesure de devenir soi-même client Barnes, on peut tirer une certaine fierté, teintée de chauvinisme, en voyant que Bordeaux est entré dans la cour des grands de l’immobilier. La capitale de l’Aquitaine est en mesure d’attirer une clientèle fortunée au même titre que les villes citées précédemment.

La force de frappe de Barnes, c’est avant tout un carnet d’adresses planétaire composé de clients qui ont les moyens de leurs ambitions. A savoir : habiter dans des endroits de très haut standing ou de réaliser un placement patrimonial aussi solide que la pierre.

C’est ainsi que l’équipe Barnes (8 personnes) dirigée par Aymeric Sabatier-Garat, scrute depuis son arrivée, les opportunités susceptibles de répondre à leur cahier des charges.

Le fichier des biens disponibles est impressionnant et sa traduction en papier glacé se consulte comme un magazine de décoration ou celui d’une agence de voyage. Le rêve est de mise à chaque page.

Les prix se font parfois très discrets, cachés derrière la formule « nous consulter » mais on apprend vite dans ce cas qu’il faut débourser au minimum un million d’euros pour devenir client Barnes.

 

Trois secteurs privilégiés
L’arrivée de cette agence à Bordeaux est un indicateur supplémentaire de l’attractivité de la ville. Le classement Unesco parle à la clientèle étrangère et la perspective de relier prochainement Paris en deux heures grâce à la LGV permet d’aller vendre Bordeaux dans les beaux quartiers parisiens ou ces banlieues chics.

Il ne suffit pas de susciter l’envie d’investir sur les bords de la Garonne, il faut aussi être en mesure de le concrétiser. Voilà pourquoi l’équipe Barnes est en quête de beaux biens capables de figurer dans ses catalogues. Trois secteurs sont privilégiés : le Triangle d’or (Cours de l’Intendance, Clémenceau et Allées Tourny), les secteurs résidentiels comme le Jardin Public, Saint-Seurin, Caudéran ou Le Bouscat. Le quartier des Chartrons et ses quais sont également recherchés.

Les prix pratiqués peuvent être qualifiés d’atypiques comme la nature des biens mis en vente. Difficile d’établir une moyenne pertinente des prix au m2. Ainsi, une maison a été vendue dans le très coté quartier Saint-Seurin à un million d’euros. Cela peut sembler élevé mais ramené à la superficie (6 chambres) le prix au m2 n’est « que de » 3 750 €. À l’inverse, un appartement quai des Chartrons s’est vendu à un prix comparable mais ramené au prix du m2 on a franchi la barre symbolique des 7 000 €. Dans le Triangle d’or un appartement de 200 m2 s’est vendu 1,2 millions d’euros, soit 6 000 € le m2. La spécificité de l’agence Barnes c’est de proposer à la clientèle bordelaise,mais aussi à la clientèle parisienne et même étrangère des investissements à des tarifs encore très inférieurs à ceux de la capitale ou de la plupart des grandes villes en vogue dans le monde. Le centre ville de Bordeaux reste pour Barnes une bonne affaire.

 

Agence Barnes
7 rue Buffon
Tél. 05 32 09 10 90
www.barnes-international.com 

Commenter cet article