Home Mon Quartier St-Augustin Avenir du stade Chaban-Delmas : Mamère tacle Feltesse

Quel avenir pour le stade Chaban-Delmas lorsque celui de Bordeaux-Lac sera opérationnel ? Le débat se joue sur le terrain politique.

Dans sa recherche des sujets susceptibles de faire contentieux, le candidat à l’élection municipale, Vincent Feltesse, pensait inscrire l’avenir du stade Chaban-Delmas dans sa liste.
Prendre à contre-pied le maire de Bordeaux était semble-t-il un bon choix tactique. Alain Juppé avait annoncé, voici quelques mois, qu’il ne voyait pas d’avenir sportif au stade Chaban-Delmas une fois la mise en service du nouveau stade de Bordeaux-Lac. Il estimait que ce nouvel équipement serait suffisant pour accueillir le club des Girondins, bien évidemment, mais aussi les rugbymans de l’UBB qui pourraient y disputer leurs matchs de gala.

Un concours d’idées avait été lancé l’an dernier pour donner à l’emprise du parc Lescure de nouvelles affectations (logements, bureaux, parcs…). Une fois n’est pas coutume, Alain Juppé a été contredit par des « joueurs » de sa propre équipe. Alain Moga, maire-adjoint UMP et Nicolas Florian (délégué à la Cub et cadre UMP) ont donné l’impression de tirer contre leur camp en défendant l’idée de conserver à Chaban sa vocation sportive et notamment rugbystique.

Une équipe divisée, un capitaine contesté… Il n’en fallait pas plus à Vincent Feltesse pour flairer la bonne affaire et attaquer. Il l’a fait sous le maillot du président de la Cub en proposant au maire de Bordeaux de payer à « ses » frais une étude afin de démontrer que le stade Chaban-Delmas, moyennant quelques travaux, avait encore un bel avenir sportif devant lui. Alain Juppé n’a pas apprécié, estimant que son rival se mettait hors jeu, vu que la Cub n’avait pas de compétences dans le domaine sportif.

Son offre d’études est donc retournée au vestiaire. Prudent, le maire de Bordeaux a tout de même lancé une contre-offensive en annonçant la création d’un atelier de concertation sur l’avenir du stade. Il en a confié l’animation à deux de ses adjointes, Elisabeth Touton, la bâtisseuse, et Arielle Piazza, la sportive. Il laisse ainsi la porte ouverte à toute éventualité, y compris un maintien du sport à Chaban.

Match nul, se disait-on alors jusqu’à l’arrivée d’un renfort de poids dans l’équipe Juppé, en la personne de Noël Mamère. Le maire de Bègles a lui aussi des prétentions en matière de stade de rugby pour accueillir l’UBB. Il voit l’équipe chez lui, à Moga, aux côtés du centre de formation et d’entraînement. Il demande expressément à ce que des moyens financiers lui soient attribués pour agrandir le stade de façon à accueillir 18 000 spectateurs. Lorsque l’affluence dépassera cette jauge, il est d’accord pour que les rencontres aient lieu d’ici deux ans dans le nouveau stade de Bordeaux-Lac.

Voilà un engagement qui siffle temporairement la fin du match, Alain Juppé a maintenant tous les moyens de renvoyer Vincent Feltesse dans ses 22 mètres.

F.P.

Photo : ©Atelier FERRET, Michel CANTAL-DUPART – NOVA-CONSULTING

Commenter cet article