Home Mon Quartier La Bastide Attention, les Loupiots sont lâchés !

Une troupe de minots de la Bastide découvre le théâtre avec la troupe des Loupiots, leur appétit d’apprendre est… féroce

Les Loupiots… pas d’inquiétudes, ce ne sont pas des animaux sauvages mais un groupe de gamins, de mouflets ou de gosses, comme on veut, qui animent le quartier de la Bastide en découvrant l’art théâtral.
Elles et ils, se prénommentLéa, Louise, Matys, Gabin, Angelo, Emilie, Salomé, Zoé, Dylan, Charles… Ils sont au nombre de trente. Ils habitent tous ce même quartier.
Cette compagnie de jeunes a été créée depuis trois ans, à l’initiative de Jean-Claude Meymerit et sous la responsabilité du Poquelin Théâtre (en partenariat avec les établissements scolaires). La troupe juvénile a déjà donné plusieurs spectacles en plein air (au Jardin Botanique, sur le parvis de la Maison cantonale ainsi que dans la rue lors de visites historiques du quartier).

Alors que certains jeunes répètent à la Maison cantonale tous les mercredis après-midi, d’autres, collégiens à Léonard Lenoir, répètent dans leur établissement. Ceci n’est qu’un début. De nouveaux partenariats devraient s’établir, des contacts sont pris. Ne peut-on pas envisager d’avoir demain des troupes dont le nom rappellera leur lieu de pratique : « les Loupiots Cantonale », « les Loupiots Lenoir », « les Loupiots Thiers », « les Loupiots Ellul », « les Loupiots Ste-Marie », « les Loupiots Nuyens », « les Loupiots Nuits » etc… ?

Toutes les répétitions sont organisées et placées sous la responsabilité artistique d’Anthony Tricard. Rattaché au Poquelin Théâtre, il assure auprès de ces jeunes tout un travail autour de l’occupation de l’espace, de la voix et du geste théâtral.

Les trois premières années d’apprentissage ont porté sur des textes de Rolland Dubillard et son théâtre dit absurde, de Federico Garcia Lorca pour son écriture poétique et d’Yves Robert pour l’occupation de l’espace et du jeu corporel.. Tous ces groupes de Loupiots d’âges et de diverses provenances scolaires sont réunis et présentent collectivement le spectacle – sans qu’ils aient répété ensemble –. C’est une des grandes originalités de ce travail.

Ouvert à tous

Cette action culturelle de quartier s’inscrit dans une démarche de découverte artistique ouverte à tous, utilisant des lieux les plus variés et les plus insolites de la Bastide. Le théâtre au service de l’espace naturel ou l‘espace naturel au service du jeu théâtral ?

Pour tous ces jeunes pratiquants, ces expériences sont déjà très encourageantes. On constate de très belles avancées dans leur comportement artistique et leur manière d’appréhender le public : maîtrise du tract, adaptation immédiate aux situations imprévues et aux lieux insolites, découvertes de textes d’auteur.

Voilà qui confirme que le « talent n’attend pas le nombre des années »…

 

Claude Deymet

 

Les Loupiots du Poquelin Théâtre Les Bains-douches
9 rue Etobon-Chenebier

Articles similaires

Commenter cet article